mercredi 19 juin 2013

Les lauréats 2013


Prix de l'Illustration Jeunesse de la ville de Rueil-Malmaison

La chanson de Richard Strauss (réserver le livre dans les bibliothèques de Rueil-Malmaison) 
Illustrations d'Alexandra Huard, texte de Marcus Malte
Sarbacane, 2012 
 
C'est d’abord une histoire d’amitié. Entre deux petits garçons, qui ont les mêmes blouses, les mêmes jeux, les mêmes bleus. L’un joue parfois du violon, l’autre joue souvent avec son chien.
Et puis à la radio, une voix se met à cracher la haine, de plus en plus fort, une histoire de race, cette fois. Bientôt, les bruits de bottes remplacent les jeux.
Et un matin, à l’aube, Richard est emmené.


Quelques mots de l’illustratrice :
Lorsque les éditions Sarbacane m'ont demandé d'illustrer La chanson de Richard Strauss de Marcus Malte, j'ai d'abord été très flattée. L'histoire m'a beaucoup émue. Qu'on puisse me proposer un si beau texte alors que je débutais dans la profession était une belle preuve de confiance de la part de mes éditeurs.
Ensuite, quand il a fallu commencer à dessiner, je me suis rendue compte que le texte m'intimidait beaucoup, autant pour son fond, l'histoire de la Shoah est dure à aborder, que pour sa forme, la chanson, tout en poésie, en suggestions. Pour me rassurer, j'ai visionné énormément de vidéos d'archives datant de la seconde guerre mondiale en Europe. Cela m'a permis de bien observer les habits, les intérieurs, l'architecture.
Il fallait par contre que je trouve un moyen d'illustrer le climat de guerre et de peur en restant subtile. Comme le texte ne mentionne jamais ni Hitler, ni les nazis, car il est raconté à hauteur d'enfant, je devais rester dans l'évocation aussi. J'ai choisi de montrer la guerre par des symboles évocateurs dans le ciel, car la menace à d'abord longtemps planée sans être tout à fait réelle, sans rentrer dans les villes. Puis elle s'est insinuée dans les esprits, je la dessine alors dans les ombres, sur le sol et les murs.
Vous pouvez trouver plus d'informations sur Alexandra Huard en consultant son blog : alexandrahuard.blogspot.fr

Une exposition comprenant des illustrations et des croquis d'Alexandra Huard a lieu actuellement à la médiathèque.




Prix du Roman Jeunesse Edouard-Leclerc de Rueil-Malmaison

Le cœur n'est pas un genou que l'on peut plier  (réserver le livre dans les bibliothèques de Rueil-Malmaison) 
Pauline Penot, Sabine Panet
Thierry Magnier, 2012 
 
Ernestine a treize ans et une vie de collégienne bien remplie. Sa sœur aînée, Awa, se prépare à passer son bac quand elle apprend qu’elle doit rentrer au Sénégal pour se marier avec un cousin, en vertu d’un accord conclu avant sa naissance entre les deux familles, dès l’été suivant. La tante des deux jeunes filles se révolte à cette idée.
Étrangement, Awa est moins virulente, mais Ernestine, quant à elle, n’imagine même pas que son destin soit déterminé par des adultes, sans son accord. Les femmes de la famille vont unir leurs forces et leurs arguments pour convaincre le père ligoté par sa promesse et le sens de l’honneur.


Quelques mots sur les auteures :
Sabine Panet et Pauline Penot se connaisse depuis l'école primaire. En CE2, elles organisaient des trafics de livres pour assouvir leur soif de lecture. Elles ont publié leur premier roman à quatre mains, Docteur Exacoeur, au lieu de potasser les révisions du bac.
Après des études de sciences politiques, Sabine Panet est partie en mission humanitaire au Sénégal et en Guinée pendant quatre ans, comme chercheuse, spécialisée sur les violences envers les femmes. Elle vis aujourd'hui à Bruxelles, où elle travaille comme journaliste.
Pauline Penot a fait des études de médecine et s'est spécialisée en médecine interne et en santé publique. Actuellement, elle travaille dans la recherche sur le VIH-SIDA à Bobo Dioulasso, au Burkina Faso.




Prix Gavroche

Décollage immédiat  (réserver le livre dans les bibliothèques de Rueil-Malmaison) 
Fabien Clavel
Rageot, 2011
 
Lorsque sa mère, hôtesse de l’air, disparaît en lui laissant l’ordre de fuir et une consigne, Lana Blum n’est plus sûre que d’une chose : sa vie est en danger. Tandis que les rouages d’une terrible conspiration s’animent, l’adolescente piste le moindre indice laissé par sa mère. D’aéroport en aéroport, à travers l’Europe, aidée par un hacker baptisé Creep, Lana remonte jusqu’à la source d’une impensable vérité.


Quelques mots sur l'auteur :
Né en 1961 en Bretagne, Fabien Clavel vit maintenant à Boulogne-Billancourt. Il exerce son métier d'instituteur à mi-temps depuis une dizaine d'années. Il est l'auteur d'une quarantaine de textes pour la jeunesse. Son rêve ? Qu'en entrant dans chacun d'eux, on sache qu'on va rire, pleurer, trembler et s'émouvoir. Qu'en en sortant, on ne soit plus exactement le même.
Retrouvez les impressions de l'auteur sur le Salon du Livre pour la Jeunesse sur son blog : clavelus.blogspot.fr





Prix "Mets ton livre en boîte"


Coup de cœur du jury
Accueil de Loisirs maternel LES BONS RAISINS, inspiré par l'album Simon sur les rails


Accueil de Loisirs élémentaire ALBERT CAMUS, inspiré par l'album Le grand papa et sa toute petite fille



Coup de cœur du public 
 Accueil de Loisirs maternel ALBERT CAMUS, inspiré par l'album Le monstre des toilettes


 Accueil de Loisirs élémentaire JEAN MACE, inspiré par l'album Bouh !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire