mardi 21 juin 2016

Les Perles 2016

Les Perles de l'album jeunesse et du roman jeunesse sont des distinctions remises par les bibliothécaires de la Médiathèque et du réseau ainsi que leurs partenaires.

Les Perles sont nommées parmi une sélection d'albums et de romans écrits en langue originale française, parus dans une maison d'édition francophone pendant les deux années civiles précédant la délibération du jury.

Les lauréats des Perles de l'album jeunesse et du roman jeunesse 2016

Où est l'éléphant ?
Barroux
Kaléidoscope, 2015

Une forêt luxuriante et trois animaux : un éléphant, un perroquet et un serpent. Le décor est planté. Le jeu peut commencer. Où se cachent-ils ? Derrière un tronc ? Sous des branchages ? 
Lentement, les arbres sont abattus. Les végétaux laisse la place au vide, puis au béton et à la grisaille. Et ainsi, l'espace vital des animaux se réduit.


Quelques mots sur l'illustrateur 
Barroux, né en France, passe la plus grande partie de son enfance en Afrique du Nord.
Par la suite, il suit des études de graphisme à l’école Maximilien Vox, un an d’architecture à l’école Boule, puis les cours de graphisme de l’école Estienne, à Paris.
En 1996, il part s'installer au Canada puis aux États-Unis où il est illustrateur à plein temps. Il collabore à diverses publications canadiennes et américaines. Aujourd'hui, il est revenu en France.
Ses illustrations sont gravées à la main en linogravure puis coloriées à l’acrylique.
Pour plus d'informations sur cet illustrateur, vous pouvez consulter son site.

Du même illustrateur à la médiathèque :
- Le bâton, texte d'Olivier de Solminihac, Didier jeunesse 2009 (BB)
- Le Paris de Léon, Actes Sud junior 2011 (Bar)
- Mon chien pense que je suis un génie, texte de Harriet Ziefert, Mango jeunesse 2012 (Zie)


Ma mère, le crabe et moi
Anne Percin
Rouergue, 2015

La mère de Tania est atteinte d'un cancer du sein. Pendant les six mois du traitement, mère et fille vont partager le pire, mais aussi avoir une attitude positive de combattantes. 
Face à ce sujet « difficile », Anne Percin apporte une nouvelle fois la preuve de son humour ravageur et nous fait rire... jusqu'aux larmes.


Quelques mots sur l'auteure
Née en 1970 à Épinal, Anne Percin vit en Saône-et-Loire où elle partage sa vie entre l’enseignement et l’écriture.
Ses romans pour la jeunesse (principalement pour grands adolescents) développent les thèmes de la solitude, de la différence et de l'exclusion. L'amour, l'espoir et la dérision n'en sont jamais loin. Opposée à tout étiquetage, elle ne se définit pas comme auteur pour la jeunesse, et cherche à établir des passerelles entre les classifications de genre.

De la même auteure à la médiathèque :
- Né sur X, Thierry Magnier 2008 (J PER)
- Comment (bien) rater ses vacances, Rouergue 2010 (J PER ADO)
- Western girl, Rouergue 2013 (J PER ADO)

Sélection Perle de l'album jeunesse 2016

Ce matin
Junko Nakamura
MeMo, 2015

Ce matin commence comme tous les matins, par le réveil, puis par toutes les menues tâches quotidiennes, le plaisir de se retrouver et enfin le départ vers l’ailleurs, à l’extérieur. C’est pour tous, petits comme grands, une épreuve qu’il faut savoir transformer en plaisir : quitter son cocon, son lit, son nid et affronter la vie extérieure.


Quelques mots sur l'illustratrice
Née à Tokyo, Junko Nakamura est actuellement plasticienne à Paris. Après avoir pratiqué la gravure sur métal, elle revient au dessin aux crayons et pastels. 
Elle aime les dessins d’enfants, les anciens livres pour la jeunesse, les chats, la nature… 
Elle anime régulièrement des ateliers pour les petits.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son site.

De la même illustratrice à la médiathèque
- Atelier pour enfants : Dix ateliers pour fabriquer dix livres, avec Odile Chambaut, MeMo 2014 (686 NAK)
- Quand il pleut, MeMo 2014 (BB)


Lotte, fille pirate
Audrey Spiry, texte de Sandrine Bonini
Sarbacane, 2014

Lotte n’est pas une fille comme les autres : dès qu’elle met un pied hors de la ferme de ses parents, en pleine savane africaine, elle file dans son repaire secret retrouver son ami le toucan, Igor l’oiseau de feu. 
Elle n’a peur de rien, Lotte : ni d’Achille le lion ni d’Horace l’énorme éléphant. Avec eux, elle mène une existence de pirate entre réel et imaginaire, explorations magiques et collections de trésors trouvés dans la nature. 
Jusqu’au jour où la rivière, la vraie, déborde encore plus que son imagination…

Quelques mots sur l'illustratrice
Audrey Spiry travaille dans le monde de l’animation. En silence est sa première création professionnelle en bande dessinée. Elle a signé des affiches pour Rock en Seine et La Villette illuminées par son sens tourbillonnant de la couleur. 
Depuis 2014, elle est aussi auteure et illustratrice pour la jeunesse.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son site.

De la même illustratrice à la médiathèque
- En silence, KSTR 2012 (BD SPI)
- Tempête, texte de Sandrine Bonini, Sarbacane 2015 (J BON, roman illustré)


Mon amour
Pauline Martin, texte d'Astrid Desbordes
Albin-Michel jeunesse, 2015

Quel enfant ne s’est jamais préoccupé de la finitude de l’amour maternel ? Le petit blondinet de cet album n’échappe pas à l’inquiétude. Sa maman va donc chercher à le rassurer.




Quelques mots sur l'illustratrice
Pauline Martin est née à Paris, a grandi près du Jardin des Plantes où elle côtoie singes et autruches. 
Après un bref passage en faculté de médecine, elle a suivi des études de graphisme et d’illustration. Elle est directrice artistique le jour et illustratrice la nuit.

De la même illustratrice à la médiathèque
- Mon grand frère, Albin-Michel jeunesse 2011 (Mar)
- Le bureau des papas perdus, Albin-Michel jeunesse 2013 (Vei)
- Le voyage d'un hamster extraordinaire, texte d'Astrid Desbordes, Albin-Michel jeunesse 2014 (BDJ DES)


Mon bébé croco
Gaëtan Dorémus
Albin-Michel jeunesse, 2015

Lorsqu’un vieux crocodile bigleux tombe par hasard sur un enfant chevalier évanoui, il l’embarque, non pour le dévorer mais pour l’éduquer, persuadé qu’il a trouvé un bébé crocodile abandonné. Il le « baigne », le « nourrit » et s’étonne que ce bébé-là ne réagisse pas tout à fait comme il le devrait… 
De son côté, le petit chevalier, au début terrorisé, n’ose pas le contrarier et se prête tant bien que mal aux excentricités de son protecteur.

Quelques mots sur l'illustrateur
Gaëtan Dorémus est né à Lille. Diplômé de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg en 1999, il est aussitôt remarqué et commence à travailler pour la publicité et la presse. 
Des revues comme Astrapi, Télérama ou Libération font ainsi régulièrement appel à lui.
Pour plus d'informations sur cet illustrateur, vous pouvez consulter son site.

Du même illustrateur à la médiathèque
- Jocelyne vache à lait, texte de Richard Marnier, Seuil jeunesse 2005 (Mar)
- Rhino des villes, Autrement jeunesse 2010 (Dor)
- 1, 2, 3 soleil !, Autrement jeunesse 2015 (Dor)


Le jardin des ours
Fanny Ducassé
Thierry Magnier, 2015

Les souvenirs dansent et se cognent dans la tête de ce petit ours, souvenirs des bons moments passés avec Papi et avec Pépé. 
Il s’invente alors un jardin, sans puceron ni mouron, pour les siroter et ne pas les oublier. Un jardin comme une maison où se retrouver, pour ne plus avoir peur de s’éloigner.

Quelques mots sur l'illustratrice
Fanny Ducassé est née en 1986.
Elle suit des études de Lettres modernes jusqu’à l’obtention d’une licence. Bien qu’elle s’épanouisse dans ce domaine, elle éprouve le besoin d’exercer son goût pour le dessin, et pour le vêtement. Aussi entame-t-elle des études de stylisme-modelisme à la Chambre syndicale de la Couture parisienne.
Elle y développe un attrait certain pour l’illustration et pour l’univers de l’enfance. Peu à peu, ses dessins isolés représentant de petit  personnages se transforment en une première histoire biscornue.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son blog.


L'oiseau oisif
Camille Louzon
Magnani, 2015

Un oiseau trop fainéant pour se fatiguer à battre des ailes, choisit de se servir de tout ce qui peut voler à sa place pour partir dans le ciel et voyager: avions, montgolfières, chauves-souris, parapentes, hélicoptères… 
Un jour, alors qu’il traversait les cieux avec un cerf-volant, un accident se produit et le fait s’écraser dans la jungle. L’oiseau y fait alors la connaissance d’un paresseux se prélassant dans les arbres. Un oiseau oisif et un paresseux, c’est aussitôt le début d’une grande amitié!

Quelques mots sur l'illustratrice
Après un bac Arts plastiques je me suis dirigée vers une prépa aux Ateliers de Sèvre. À cette époque où je n’étais pas encore sûre de ma voie, j’ai rencontré des professeurs qui m’ont appris à apprécier l’image, la couleur, le dessin. J’ai compris que je voulais me diriger vers le dessin et la peinture. J’ai ensuite rejoint la section illustration des Arts décoratifs de Strasbourg.
J’ai d’abord tâtonné avec une technique aux crayons de couleurs qui restait trop minutieuse. Lorsque j’ai découvert la gouache j’ai vraiment trouvé ma forme. Je crée mes images par la masse et par la couleur et pas par le trait ou la ligne.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son site.


Premier matin
Fleur Oury
Les fourmis rouges, 2015

Aujourd’hui, c’est le jour de la rentrée des classes, et Petit Ours refuse de se lever… 
Petit Ours a peur. Et s’il oubliait son cartable ? Et si la maitresse le grondait ? Et s’il perdait tous ses copains ? 
Sur le chemin de l’école, à travers la luxuriante forêt peuplée d’animaux, Grande Ourse rassure son petit. L’école, ce sera aussi l’endroit où apprendre à peindre, à jouer, à lire, et à grandir…

Quelques mots sur l'illustratrice
Fleur passe sa scolarité à dessiner dans les marges, mais sa passion pour la nature l’entraine vers des études scientifiques. Licence de biologie en poche, elle décide de renouer avec son 2ème amour, le dessin, et sort diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg. 
Elle travaille maintenant comme auteur et illustratrice, et la nature a su garder une place de choix dans son univers.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son blog.



Une année, mon bel imagier
Sophie Adde
Le buveur d'encre, 2015

Cet imagier de la nature aux illustrations colorées et réalistes permet au petit enfant d’identifier les fruits, les légumes, les fleurs et les animaux, saison après saison.




Quelques mots sur l'illustratrice
Sophie Adde est une illustratrice-peintre qui vit et travaille à Pantin.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son site.



Expressions animales : les animaux dans la langue française
Fanny Fage, textes de Julie Lardon et Valentin Mathé
La poule qui pond, 2014

Quinze expressions courantes de la langue française faisant référence à un animal sont expliquées et illustrées : rire comme une baleine, être bavard comme une pie, donner sa langue au chat, etc.




Quelques mots sur l'illustratrice
Je suis née à Algrange, en Moselle en 1987.
Après des cours d’aquarelle et de dessin durant mon enfance et mon adolescence, la décision était prise : je voulais travailler dans le monde du dessin, et plus précisément celui de l’illustration !
Après une licence arts plastiques à Montpellier, j’ai effectué 3 années d’études à l’ESA St Luc de Bruxelles, en option illustration où j’ai pu pleinement évoluer dans mon domaine, et trouver, petit à petit, un style graphique qui me convienne.
Pour plus d'informations sur cette illustratrice, vous pouvez consulter son blog.



Les oiseaux
Julien Roux
Les fourmis rouges, 2014

Dans ce grand album, les formidables images rendues vivantes par les feutres colorés de Julien Roux invitent l’enfant à observer l’incroyable diversité des espèces d’oiseaux. 
De l’œuf qui éclot à l’envol, de la chaleur du nid aux grandes migrations, on observe les oiseaux, avec tout ce qu’ils ont de fascinant pour les petits et les grands. 
Minuscule ou énorme, pattes longues ou courtes, bec fin ou long, chaque oiseau est parfaitement adapté à son milieu et ce sont ses différences qui lui permettent d’exister.

Quelques mots sur l'illustrateur
Né en 1978, il étudie aux Beaux-arts de Paris dans l’atelier d’Annette Messager. Il vivra et travaillera ensuite en Chine, à Vienne, à Séoul et à New-York… 
Il a été exposé dans plusieurs expositions internationales. Il travaille aussi pour la presse et la communication. 
Depuis quelques années il s’est posé à Tel-Aviv, où cette thématique de la peur de l’autre, de l’inconnu, traverse souvent son travail.
Pour plus d'informations sur cet illustrateur, vous pouvez consulter son site.

Du même illustrateur à la médiathèque
- Ygor le fantôme, Thierry Magnier 2013 (Rou)



Qui quoi où
Olivier Tallec
Actes Sud junior, 2015

Chaque double page présente une scène rigolote associée à une galerie de personnages et pose une petite énigme au lecteur : Qui est caché sous le tapis ? Qui est coincé dans le tronc d’arbre ? Qui a chahuté sur le lit ? etc. 
À l’enfant d’observer l’image pour deviner qui a fait quoi et qui se cache où.

Quelques mots sur l'illustrateur
Olivier Tallec est né à Morlaix en 1970. Il a suivi l’École supérieure des arts appliqués Duperré. 
Après avoir été graphiste, il travaille aujourd’hui à Paris comme illustrateur pour la presse et l’édition. 
Il publie chez de nombreux éditeurs comme Gallimard Jeunesse, le Père Castor, Autrement Jeunesse et Hélium.
Pour plus d'informations sur cet illustrateur, vous pouvez consulter son site.

Du même illustrateur à la médiathèque
- Rita et machin, Gallimard jeunesse (Arr)
- Waterlo et Trafalgar, Flammarion 2012 (Tal)
- Louis Ier, roi des moutons, Actes-Sud junior 2014 (Tal)


Sélection Perle du roman jeunesse 2016

Les lumières de Paris, Tome 1 : Pauline
Gwenaël Barussaud
Fleurus, 2015
J BAR L1 (réserver à la médiathèque et dans les bibliothèques de quartier)

1866. Paris est en ébullition. Napoléon III a juré de faire de la ville « la capitale la plus brillante d’Europe ». Pauline et ses sœurs, fraîchement débarquées du Havre, découvrent ébahies les boulevards, les théâtres et les grands magasins. Mais lorsqu’on a seize ans, plus de mère et peu de fortune, les lumières de la vie parisienne semblent inaccessibles… 
Pauline est pourtant déterminée à prendre sa part dans la marche du siècle. Séduite par le luxe de l’Élégance parisienne, le grand magasin édifié par le célèbre Émile Bauvincard, elle réussit à s’y faire embaucher et grimpe peu à peu les échelons. Mais lorsque ses sœurs réclament son aide, sa carrière se trouve menacée.

Quelques mots sur l'auteure
Après des études de lettres à la Sorbonne, Gwenaële Barussaud s’installe en Bretagne, à Fougères, en 2010, avec son mari et ses enfants et elle devient professeur de lycée.
Quand elle était pensionnaire à la Légion d’Honneur, Gwenaële Barussaud dormait dans un immense dortoir. Comme on éteignait les lumières beaucoup trop tôt à son goût, elle avait tout le loisir de penser au destin de celles qui l’avaient précédée entre les murs de cette pension. Vingt ans plus tard, la machine à remonter le temps n’ayant toujours pas été inventée, elle a pris la plume pour aller à la rencontre des Demoiselles de l’Empire.

De la même auteure à la médiathèque
- Les demoiselles de l'Empire, Mama (J BAR D1)


Comme un feu furieux
Marie Chartres
L'école des loisirs, 2015
J CHA ADO (réserver à la médiathèque et dans les bibliothèques de quartier)

Tout au nord de la Sibérie, au bord de l’Arctique, se trouve Tiksi : une ville dont la moitié des habitants sont partis. Que reste-t-il à présent ? Des maisons vides, la mer de glace, les jeux dans la neige, la magie des aurores boréales et de vieux hommes qui se souviennent de tout et parlent par énigmes.
Mais il y a aussi Lazar, l’enfant qui ne trouve pas le sommeil.
Et Gavriil, le poète qui ne parle plus.
Et puis il y a moi, leur sœur, Galya Bolotine, qui me débats avec ma silencieuse colère et mes rêveries océaniques. Moi qui voudrais comprendre ce qui se joue sous le ciel noir. Espérant le retour du brise-glace majestueux qui nous emporterait loin de cette étouffante immensité.

Quelques mots sur l'auteure
Marie Chartres est libraire et écrit des romans pour la jeunesse et des récits poétiques pour les adultes.
Les photos sont souvent le déclencheur des histoires qu’elle raconte dans ses livres. Elle invente des personnages courageux qui apprennent la légèreté.
Pour plus d'informations sur cette auteure, vous pouvez consulter son blog.

De la même auteure à la médiathèque
- Bleu de rose, L'école des loisirs 2009 (J CHA ADO)
- Les anglaises, L'école des loisirs 2010 (J CHA)
- Les petits orages, L'école des loisirs 2016 (J CHA ADO) 


Refuges
Annelise Heurtier
Casterman, 2015
J HEU ADO (réserver à la médiathèque et dans les bibliothèques de quartier)

Été 2006. À l’occasion des grandes vacances, Milla, jeune italienne de 17 ans, revient avec ses parents sur l’île de Lampedusa, dans la grande maison familiale un peu défraîchie où elle n’est plus revenue depuis ses dix ans. L’ambiance est pesante, hantée par le souvenir obsédant du petit frère de Milla, Manuele, emporté par la maladie alors qu’il n’avait que quelques mois.
à quelques kilomètres seulement, c’est un tout autre drame qui se joue : entassés dans un zodiac misérable, fugitifs de leur propre pays après avoir risqué mille morts et enduré mille souffrances, une demi-douzaine de jeunes Erythréens dont les voix et les souvenirs ponctuent l’histoire de Milla jouent leur existence sur une mer déchaînée… 

Quelques mots sur l'auteure
Annelise Heurtier est née en 1979 dans la région lyonnaise. Elle écrit pour des publics variés, des premières lectures jusqu’aux romans pour adolescents.
Souvent inspirés de faits réels, ses textes sont autant de prétextes au voyage et à la découverte de cultures, de parcours de vies singuliers.
Elle vit à Tahiti, en compagnie de son ami et de ses deux enfants.
Pour plus d'informations sur cette auteure, vous pouvez consulter son blog.

De la même auteure à la médiathèque
- Charly Tempête, Casterman 2013 (J HEU C1)
- Sweet sixteen, Casterman 2013 (J HEU)
- Combien de terre faut-il à un homme, Thierry Magnier 2014 (J HEU, roman illustré) 


Douze ans, sept mois et onze jours
Lorris Murail
Pocket jeunesse, 2015
J MUR ADO (réserver à la médiathèque et dans les bibliothèques de quartier)

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C’est là que Walden est abandonné par son père. 
À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. 
À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange…

Quelques mots sur l'auteur
Lorris Murail est né le 9 juin 1951 au Havre. Il est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.
Lorris a plusieurs cordes à son arc : il est critique littéraire, critique gastronomique, traducteur de V.S Naipaul, Stephen King, Michael Moorcock, Jonathan Schell, Dirk Bogarde… mais également co-scénariste pour le cinéma.
Pour la jeunesse, il a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages. Il écrit aussi pour les adultes, des romans, des nouvelles et des documents.

Du même auteur à la médiathèque
- Le journal de Carmilla, Vent d'Ouest (BDJ MUR J1)
- Un méchant petit diable, Gallimard jeunesse 2007 (J MUR)
- Les cornes d'ivoire, Pocket jeunesse (J MUR C1 ADO)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire