mercredi 10 mai 2017

Petite Pause lectures et dessins du 12 avril 2017

Après la lecture de plusieurs livres, Catherine a proposé de dessiner en s'inspirant d'une illustration.

LES LECTURES... 

C'est bientôt le Salon du livre jeunesse de Rueil-MalmaisonSamedi 20 mai 2017 pour être exact. 
La sélection pour le Prix de l'illustration de la ville de Rueil-Malmaison est prête, je vous la présente par ordre alphabétique des illustrateurs/trices


L'étrange é, illustré par Roxanne Brelin qui signe Roxanne Bee car elle a une passion pour les abeilles. Dans cette histoire racontée par Grégoire Aubin, elle donne vie à tout un tas de lettres E. Elles ont des yeux expressifs, des bras, des jambes et sont bien malicieuses lors de leurs parties de cache-cache. 
Jusqu'au jour où apparaît un É ! Et c'est la panique chez les E.







Merci facteur ! nous emmène à la découverte du palais du facteur Cheval à Hauterives dans la Drôme. Ferdinand Cheval est né en 1836. Tout au long de sa carrière de facteur, il a ramassé des cailloux pendant ses tournées et avec, il a construit un palais dans son jardin, une merveilleuse architecture fantastique. 
Isabelle Charly redessine cette bâtisse tout en finesse, parsème les pages de jolis timbres et donne vie à certains éléments de la structure comme les géants de pierre, personnages célèbres. C'est Véronique Massenot qui leur invente une aventure. Alors que le facteur s'endort, ils partent en voyage et vont envoyer... des cartes postales ! 




La ronde est imaginée et illustrée par Louise-Marie Cumont qui est aussi sculptrice et mosaïste. Ici, comme par magie, le livre s'anime d'une danse menée par un enfant qui compte l'arrivée d'animaux dans les pages. Un jeu de proportion s'opère alors, l'enfant, qui tient toute la place dans les premières doubles pages, rapetisse pour être de la taille des animaux, et ainsi, joue et fait la ronde avec eux. 
J'ai été hypnotisée devant le défilé de ces images. Nous entrons dans la danse avec le personnage. Les animaux, qui proviennent d'anciennes pièces de tissu brodées par des femmes bengalies, ont des tons doux et apportent exotisme et originalité à l'histoire. 




Coups de pinceau sur les oiseaux, avec Xavière Devos au dessin et Cécile Alix pour le texte. L'histoire commence dès la couverture, où l'illustratrice expose deux élégants flamands finement dessinés, l'un rose et l'autre tout blanc, des pots de peinture à leurs pieds. On ouvre ensuite sur une double page de garde en noir et blanc qui présente un crayonné d'oiseaux en noir et blanc, entourant un âne moustachu à l'air grave. Pots de peinture et cartons à dessin traînent dans la page. 
Quelque chose est étrange, nous dit l'histoire, car autrefois les oiseaux n'avaient pas de couleurs... Le trait de crayon de Xavière est vif et plein d'humour, et toutes les images sont truffées de détails amusants. 




Le lapin de neige de Camille Garoche (anciennement nommée Princesse Cam Cam). Cette artiste utilise le découpage en volume pour illustrer ses histoires. Comme de petites vitrines, les décors ont du relief et les personnages découpés s'y intègrent au gré de leurs actions. 
C'est l'hiver, le blanc est très présent et les couleurs des paysages sont légères et discrètes. Sans texte, l'image prend de l'importance. Les scènes sont au format du livre et toujours en double page. Deux petites filles découvrent un lapin en neige. Dans la maison, le lapin commence à fondre, alors elles décident de sortir pour le relâcher mais l'une d'elle est en fauteuil roulant et se retrouve rapidement coincée. 



Un grand jardin dessiné par Vincent Gravé sur des texte de Gilles Clément. C'est un objet imposant que réalisent ces auteurs, un grand format à l'italienne qui porte bien son nom. Dès la couverture, la nature foisonne dans des tons verts et terre. 
La précision du détail est formidable, graines, grandes plantes, petites fleurs, outils, bourgeons, rosée....Tout au long du livre nous sommes plongé dans un univers fantastique et qui pourtant parle de la réalité du jardin. Quand on s'approche, on découvre un minuscule jardinier, reproduit à l'infini, qui travaille... ou pas, dans ce jardin extraordinaire. Les tons colorés sont simples et harmonieux. Le dessin est minutieux, drôle et toujours délicat. Un vrai régal !


Le gardien des océans d'Antoine Guilloppé sur une histoire de Mickaël Escoffier. C'est une illustration en noir et blanc, nette et tranchée qui va raconter une histoire tragique. 
C'est la nuit, en pleine mer, une tempête éclate et un homme tombe à l'eau... Il coule, et nous voyons le noir passer au blanc, comme nous passons de la nuit orageuse à la lumière des profondeurs. C'est paradoxal et audacieux car nous sentons petit à petit l'atmosphère s'apaiser alors que l'homme s'enfonce. Sera-t-il sauvé ?... 




Qui attend qui ?, illustrations de Laurent Moreau sur un texte de Jo Hoestlandt. Dans ce livre, les images sont nettes avec des motifs simplifiés bien délimités comme au pochoir. Le trait est épais et en couleur. Tout comme des points, bien ronds, parsemés au fil des pages, tantôt fleurs, parfois cailloux ou décors de feuille. Chaque double page est unifiée par seulement trois couleurs (bleu gris, vert ou rouge orangé). 
C'est agréable à regarder, les illustrations décalées complètent très bien l'histoire de ce petit garçon qui court après son chat tout au long de l'année. Un jeu de rabat ajoute une note de cache-cache à cette poursuite. 




Amis d'un jour, de Juliette Parachini-Deny (illustrateur) et Christelle Vallat (texte).
Un renard et un oiseau tiennent les premiers rôles de ce livre. Sur des fonds unis aquarellés, les personnages et les éléments du décor sont dessinés finement, striés de petits traits qui leur donnent une belle présence. Les couleurs sont intenses et parfois l'utilisation du fond blanc de la page donne la juste importance aux événements de l'histoire.
Pas de fioritures inutiles, l'illustration se concentre sur le renard qui va vivre un moment de grande solitude dans la forêt mais qui sera sauvé par un petit oiseau, bien solidaire. … 



ET LES DESSINS : 

BRAVO et MERCI aux enfants qui ont participé, rendez-vous le 20 mai 2017 pour le Salon du Livre pour la Jeunesse à la médiathèque Jacques Baumel.

Cliquez sur la photo pour découvrir les dessins des enfants

Aucun commentaire:

Publier un commentaire