mercredi 27 mars 2019

Petite pause lectures et dessins du mois de mars 2019

DES LECTURES...

Premier pas de Bob Graham aux éditions Didier jeunesse.
Véritable coup de cœur, cet album est formidable. La petite fille que vous voyez sur la couverture en train de dessiner s'appelle Rose, son petit frère est debout et il est dix heure moins une. C'est important car, alors que Rose « soulève son feutre un instant... », juste une minute, des tas d’événements vont avoir lieu. Certains anodins comme une plume qui tombe d'un nid, et d'autres, essentiels comme... le premier pas d'un petit d'homme.
Bob Graham dessine d'un trait fin, colore joliment avec légèreté ses illustrations dans un grand format. Durant cette minute, Il va dé zoomer l'histoire, du salon de la maison de Rose, jusqu'à la plage qui borde la grande ville en passant par dessus son quartier d'habitation. Il met l'accent sur des personnages émouvants et nous réalisons comme il faut profiter de tous les instants de la vie. Magnifique !


de Aaron Reynolds, illustrations de Peter Brown aux éditions Le Genévrier.
Dans un magasin, attiré par l'éclatante couleur verte fluo de ces « culottes d'enfer si effrayantes ! si confortables !», Jasper le Lapin, qui est grand maintenant, ne résiste pas à l'achat de cette nouveauté, malgré l'hésitation de sa maman.
Hélas dans le noir de la chambre, la nuit, cette culotte se révèle bien trop lumineuse. Jasper l'enferme au fond d'une corbeille. Incroyable, au réveil jasper porte la culotte ! Il la jette, elle revient dans le tiroir de sa commode !!... et ainsi de suite pendant plusieurs nuits. Impossible de se débarrasser d'elle ! Est-ce de la sorcellerie ? Jasper devient nerveux. Il lui faudra beaucoup de courage pour affronter cette étrange affaire de culotte « verte macabre ».
Pour les lecteurs qui aime le frisson de l'aventure ! Pour prolonger le plaisir, on (ré)écoutera « Le matou revient », célèbre chanson de Steve Waring.


Le Cheveu de Julien Perrin & Fred. L aux éditions Alice Jeunesse.
Rire garanti avec cette histoire tirée à quatre épingles ! Des scènes se répètent au salon de coiffure de la savane tenu par le porc-épic : babouin, madame gnou, zèbre, guépard... se succèdent pour être coiffés magnifiquement par cet artiste du cheveu. On tourne la page, « Et voilà le résultat ! », à chaque passage, l'animal est relooké, totalement satisfait.
Un jour, crocodile se présente, sans poils, ni cheveux. Que peut faire pour lui un coiffeur ? Sans vouloir dévoiler le final, ça va faire mal...
Les décors et les animaux sont dessinés dans réalisme impeccable ce qui contraste encore plus quand ils se retrouvent coiffés. La surprise est de taille, vraiment drôle. Cette histoire farfelue est accentuée par des couleurs vives où le bleu et le vert dominent. À chaque animal, une couleur est utilisée en plus, qui chapitre la comédie. Un régal pour les yeux et les zygomatiques.


Rouge de Michel Galvin aux éditions du Rouergue.
Des cailloux et des bâtons colorés, parfaitement dessinés et peints en couverture, m'attirent irrésistiblement. Ils sont magnétiques. Je déplie la couverture et je découvre un tableau où ces éléments sont installés solidement sur un fond blanc laiteux. Leurs volumes sont si bien représentés que l'on serait tenté de vouloir les attrapés pour jouer avec eux. Seules les lettres du mot rouges sont inscrites, elles aussi, comme des sujets indépendants l'un de l'autre. Que doit-on comprendre ? c'est intrigant.
Pages de garde, je retrouve les cailloux et les bâtons en silhouettes sur fond uni bleu avec leurs noms rigolos, Krapadur, Plinette, Scolatine, 'Tivert... Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Je tourne les pages, un sol, vide d'abord et puis un caillou qui roule ! Rouge, mais il ne le sait pas encore. Et puis le jeu arrive. Jeu de construction, d'acrobate de cirque (ils sont bien costumés quand même!), ils s'empilent, se mesurent, s'admirent, se défient. Ils veulent toucher le ciel, d'ailleurs le fond devient bleu, ils s'élèvent vraiment dans l'espace !
Mais le meneur du jeu reprends la main, et décide qu'il faut ranger, seulement, quelqu'un manque à l'appel... 
Michel Galvin relance le jeu en nous interrogeant à la toute fin de l'album, pour recommencer encore et encore cette incroyable histoire.
Bravo l'artiste ! Je ne me lasse pas d'admirer ces personnages si singuliers. Avec eux, on ose, on prends des risques sans jamais se blesser et on s'amuse véritablement.
A voir : Michel Galvin parle de son album sur Youtube

… ET DES DESSINS

https://photos.google.com/u/1/album/AF1QipPKX3Qaqir9HM0lIcHeWiAHxTU7XX1W8xB5sdgg
Cliquez sur la photo pour voir les réalisations des enfants


Merci à Paul, Jules, Eve, Liam, Gustave, Maëlys, Brahim, Fatoumata, Mahamadou, Daniel, Camille et Aroua pour leurs participations.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire