mardi 26 mai 2015

Sélection pour le prix de l'illustration 2015

Animanège
Arno et Renaud Perrin
Rouergue, 2014

Deux pages blanches sur lesquelles se déposent les ailes des pigeons, les taches des vaches, les bosses des chameaux, les rayures des tigres… Et toutes ces offrandes forment un magnifique paysage prêt pour le carnaval où chacun choisit un détail qui le transformera en un autre animal.


Quelques mots sur l'illustrateur Arno :
Arno est né à Paris en 1964. D’après lui, ses origines familiales ne lui laissaient aucune chance d’éviter une profession artistique : son père est musicien, sa mère est styliste et ses grands-parents sont peintres et professeurs de dessin. Comme il se plait à le préciser, “j’ai attrapé le syndrome Obélix. Oui, celui qui est tombé dedans quand il était petit. A peine diplômé de l'ESAG, il ouvre un bureau de création graphique à Paris qu’il quittera dix ans plus tard. Il prend alors le chemin de l’indépendance, se lançant dans de nombreux voyages dont il notera tous les détails dans des carnets. Pratiquement chaque voyage deviendra un livre. Aujourd’hui, il vit à Marseille et partage un atelier avec d’autres illustrateurs, une véritable émulation qui lui a permis de faire évoluer son travail.

Du même illustrateur à la médiathèque :
- Je t'appellerai Baïna, texte de Lucca, Sarbacane, 2003 (A Luc)
- Le grand fariboleur, texte de Marie-Sabine Roger, Sarbacane, 2006 (J ROG, roman illustré)
- Ce matin, Actes Sud junior, 2012 (BB Arn)


Quelques mots sur l'illustrateur Renaud Perrin :
Né dans les Vosges, Renaud Perrin a étudié l’illustration aux Arts décoratifs de Strasbourg et vit actuellement à Marseille où il dessine pour les adultes comme pour les enfants. Scénographe, il aime aussi réaliser décors et costumes de théâtres. Il a publié des albums chez plusieurs éditeurs.
Suivez son actualité sur son site et son blog.

Du même illustrateur à la médiathèque :
- Mécamots, Thierry Magnier, 2009 (Abécédaire)
- Les Cerveaux lents des cerfs-volants, Thierry Magnier, 2010 (847 PER)
- Des deux côtés du monde, texte de Susana Robledo, Rue du Monde, 2013 (J ROB, roman illustré)


L'abominable sac à main
André Bouchard
Seuil jeunesse, 2013

Dans cette famille, personne n'aime l'abominable sac à main rouge de la mère. A cause de lui, tout le monde poireaute devant la porte de la maison. On l'appelle Gobetout, parce qu'à part les clés dont il raffole, il aime aussi les rouges à lèvres, les limes à ongles, les bonnets de laine et les listes de courses à faire.



Quelques mots sur l'illustrateur :
André Bouchard a été publicitaire il travaille aujourd'hui pour la presse et l'édition. Il est à la fois auteur et illustrateur, il a notamment illustré de nombreux livres de Vincent Malone.

Du même illustrateur à la médiathèque :
- Les lions ne mangent pas de croquettes, Seuil jeunesse, 2012 (A Bou)
- Avant, quand y avait pas l'école, texte de Vincent Malone, Seuil jeunesse, 2013 (J MAL, roman illustré)
- Y a un louuuuhouu !, Seuil jeunesse, 2014 (A Bou)


De l'autre côté
Isabelle Carrier
Texte de Laurence Fugier
Alice jeunesse, 2013

Entre deux pays, on a dressé un mur. Au pied du mur, une petite fille attend ses amis, mais ils ne viennent pas. D'énervement, elle envoie son ballon de l'autre côté. De l'autre côté du mur, un petit garçon est assis quand un ballon tombe à côté de lui. Comme il n'y a jamais personne ici, le ballon doit donc venir de l'autre côté. Le petit garçon le renvoie.


Quelques mots sur l'illustratrice :
Isabelle Carrier est née dans l'Isère en 1964. Elle a suivi les cours d'illustration de l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg.
Elle a commencé à travailler pour les adultes et les adolescent, dans la presse et la publicité avant de se lancer dans l'édition de livres pour enfants, et même pour les tout petits.

De la même illustratrice à la médiathèque :
- Papa-loup, Bilboquet, 2004 (A Car)
- Pirouette, cacahouète, Casterman, 2004 (BB Car)
- La Petite casserole d'Anatole, Bilboquet, 2009 (A Car)


La chasse au ça
Vanessa Hié
Texte de Christine Beigel
L'élan vert, 2014

Tout a commencé par un hurlement. La mère Michel, qui vend du poisson pas très frais, en est tombée à la renverse. La Bête avait frappé ! Encore ! Dans notre village tout en escaliers, enfin Montmartre quoi, on ne pouvait pas laisser faire ça. Avec notre gang des bêtises, on est partis à la chasse au ça ! On allait bien finir par l’attraper, la bête !


Quelques mots sur l'illustratrice :
" Petite, je passe ma vie à dessiner, à découper, coller, bricoler avec papiers et cartons. Un peu plus grande... je dessine encore et encore, des bestioles toujours, je suis un poil monomaniaque ! Beaucoup plus grande, comme je dessine toujours, je n’ose imaginer que ça pourrait devenir mon « vrai » métier et pourtant après un passage à l’École Olivier de Serres, j’illustre mon premier livre...
J’utilise principalement la peinture acrylique mixée avec une petite cuisine dont j’ai le secret, à base de papiers de récup’, déchirés, découpés, grattouillés, collés, repeints...C’est que j’aime par dessus tout le contact avec les matières, la part laissée à la surprise du hasard, aussi. "
Suivez son actualité sur son site.

De la même illustratrice à la médiathèque :
- Petit lièvre et l'étranger : un conte des Indiens d'Amérique, Nathan jeunesse, 2011 (C HIE PL, livre-CD)
- Babak : le jour où ton cheval est né, texte d'Alain Serres, Rue du Monde, 2012 (A Ser)
- La musique, c'est toute une histoire, textes adaptés par Angèle Cambournac et Isabelle Péhourticq, Actes Sud junior, 2012 (792.5 CAM, livre-CD)


L'une belle, l'autre pas
Gwen Le Gac
Texte de Christophe Honoré
Actes Sud junior, 2013

Deux soeurs. L’une aime ce qui est joli, l’autre pas. L’une est la grande soeur qui critique les dessins de l’autre. Les parents s’en mêlent et finissent par lâcher la vérité à la seconde : ils sont un peu moches, ses dessins ! Pour tout dire, elle aurait mauvais goût... Mais qu’est-ce qu’avoir mauvais goût ? Il paraît que ce n’est pas grave !


Quelques mots sur l'illustratrice :
Gwen Le Gac est née en 1971 en Bretagne et, après des études en arts plastiques à Rennes, elle s’installe à Paris. Avec un diplôme de l’école d’art de Neufville, elle se lance dans le dessin textile. Elle travaille maintenant dans l’illustration de livres pour enfant, et participe également à des créations textiles, comme celles de grandes marques comme Descamps ou Sonia Rykiel.
Suivez son actualité sur son site.

De la même illustratrice à la médiathèque :
- Cahier du temps, texte de Laura Wittner, Actes Sud junior, 2006 (A Wit)
- Le terrible six heures du soir, texte de Christophe Honoré, Actes Sud junior, 2008 (A Hon)
- La règle d'or du cache-cache, texte de Christophe Honoré, Actes Sud junior, 2010 (A Hon)


Et l'homme rit
Virginie Pfeiffer
Sur un scénario de Michel de Grand Ry
Alice jeunesse, 2014

Qui jabote, radote, croasse, coasse, qui mugit, vagit, qui jase, qui barète, bouboule, qui rit ?
C'est à ces questions que répond le magnifique bestiaire.

Une quinzaine d'animaux sont passés en revue, chacun ayant droit à sa double-page. Mais pour qu'ils ne se sentent pas seuls, les autres se cachent dans le décor, au lecteur de les chercher, la réponse étant donnée en fin d'album. 

Quelques mots sur l'illustratrice :
Native de Nancy et diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts de Nancy puis de Liège (spécialisation illustration, livre et design graphique), Virginie Pfeiffer travaille depuis 2005 dans l’illustration et le graphisme : exposition, travail en édition, en communication, etc. 
Elle aime avant tout l’inconnu, explorer et expérimenter de nouveaux univers visuels. Voilà pourquoi elle multiplie ses voies de travail (sculptures, collages, B.D., illustrations en tout genre, etc.), essayant de trouver chaque fois une nouvelle manière poétique de raconter des mondes imaginaires. 
En parallèle à son activité d’illustratrice, elle enseigne l’illustration à l’E.S.A. (Académie des Beaux-Arts) de la ville de Liège depuis 2007.
Suivez son actualité sur son blog.


Une rencontre
Princesse Camcam
Autrement, 2013

Le froid de l'hiver s'est abattu brutalement sur la forêt. Cette nuit, les premiers flocons font leur apparition et poussent une renarde à chercher un abri pour elle et ses futurs petits. Mais l'animal sauvage n'est pas le bienvenu au village... Heureusement, un petit garçon bienveillant leur offre un refuge pour la nuit. Comment le remercier ?

Quelques mots sur l'illustratrice :
Princesse Camcam est née un mardi, peu après que sa mère ait perdu les eaux alors qu’elle dévorait un canard laqué “aux délices de Shangaï”. Elle passe alors une enfance heureuse dans le sud-ouest de la France à terroriser ses frères et sœurs en leur dessinant des histoires de chats morts-vivants. Un beau jour elle décide de monter à Paris pour y étudier les arts appliqués avec une grande application.
A 30 ans et pas mal de poussière, elle a publié plus d’une trentaine de livres pour enfants. Elle se consacre désormais à ses propres histoires (Suivez le guide, Une rencontre, etc.) en écoutant des romans policiers chinois dans son atelier, à Montreuil.
Suivez son actualité sur son tumblr.

De la même illustratrice à la médiathèque :
- Le bain d'Emma, texte de Sandra Nelson, Père-Castor Flammarion, 2012 (BB Nel)
- Vol de nuage, texte de Jacques Pimpaneau, Picquier, 2012 (C PIM PL)
- Suivez le guide, Autrement, 2014 (A Pri)


L'enquête de Monsieur Taupe
Michaël Rivière
Didier jeunesse, 2014

Chaque matin, Monsieur Taupe enfile sa fourrure pour acheter sa baguette de pain puis rentre chez lui en songeant à la belle journée qui l’attend. Mais ce matin-là, mystère, Monsieur Taupe a perdu quelque chose. Il se met à chercher dans la machine à laver, dans les tuyauteries, dans la buanderie,... Monsieur Taupe mène l’enquête.



Quelques mots sur l'illustrateur :
Michaël Rivière est né en 1984 dans l’Aveyron. Après un diplôme des arts appliqués et un BTS Communication Visuelle option multimédia, il entre à l’école des Métiers du Cinéma d’Animation à Angoulême. Mais l’envie de travailler avec le papier est plus forte, et Michaël se lance à son compte dans la communication événementielle. Il réalise également des illustrations pour des journaux locaux. L’Enquête de Monsieur Taupe est son premier album.


Tout blanc
Sylvie Serpix
Marie-Sabine Roger
Casterman, 2013

Cette nuit la neige est tombée. Tout est blanc, partout. Mais voilà qu'au loin, sur le lac gelé, on discerne un petit point rouge en mouvement... Qu'est-ce que c'est ? Une fée, un feu follet ? Ou bien l'un de ces grands loups rouges et féroces.



Quelques mots sur l'illustratrice :
Sylvie Serprix est une illustratrice diplômée de l'école d'Art Graphique Met de Penninghen. Elle a commencé par le dessin documentaire, puis la réalisation graphique de site Web, et la création de décors 2D pour des jeux vidéo. Avant de se consacrer entièrement à l'illustration depuis 2006. À ce jour, elle a créé de nombreuses couvertures et publié plus d'une quinzaine d'albums jeunesse. Albums qui font l’objet de nombreuses rencontres et ateliers de dessin dans les écoles.
Elle aime travailler la matière, mélangeant peinture et dessin au gré des projets illustrés. Son style est raffiné et souvent onirique. Ses images sensibles accrochent aussi bien le regard des petits et des grands.
Suivez son actualité sur son blog.

Du même illustratrice à la médiathèque :
- Parler le monde : la naissance d'une langue, texte de Nouchka Cauwet, Belize, 2007 (442 CAU)
- Un beau jour du crocodile, texte de Valérie Guidoux, Mango, 2011 (A Gui)
- Arrête de lire, texte de Claire Gratias, Belin, 2012 (A Gra)



Lettre à ma douce
Laurent Tardy
Bilboquet, 2014

Sur un fond d’actualité, pas toujours très rose, un pigeon va nous conter son périple et son histoire d’amour pour une belle hirondelle dans un quotidien plutôt surprenant.
Lettre à ma douce s’écrit sur les pages d’un journal, en passant du noir et blanc à la couleur.



Quelques mots sur l’illustrateur :
Laurent Tardy dessine depuis qu'il est enfant mais, avant de perdre toutes ses dents, espère encore émerveiller les enfants. Quelques couvertures de romans, des livres scolaires pour parler anglais et allemand puis enfin des albums pour enfants.
Il partage ses journées entre l'écriture de ses textes et la mise en page de nombreux projets, des rencontres avec des enfants dans les écoles et l'enseignement en école d'art.
Suivez son actualité sur son site.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire